octobre 13

Quantum Sails projet SuperYacht

Article

0  comments

Oean Pure 2 est un plan Farr, réalisé par Concorde Yachts. Le bateau mesure 41 mètres pour un peu plus de 9 mètres de large. Pouvant acceuillir 11 personnes dans un confort absolu, le bateau a été entièrement refitté en 2019. Il ne manquait plus que des belles voiles neuves pour en profiter.

Travaillant en partenariat avec le chantier SMN dans le Golfe de St-Tropez, Quantum Sails France a été contacté pour un jeu de voile complet comprenant une grand-voile (à plus de 350m² c’est le cas de le dire), un génois sur enrouleur et un Yankee : un génois avec un point d’écoute plus haut ce qui permet de l’utiliser à des angles plus ouverts. Ocean Pure 2 étant amené à réaliser des transatlantiques et des croisière en charter, la facilité d’utilisation en équipage réduit prime.

voiles super yacht
Chez Quantum, une équipe internationale a travaillé sur le projet : ce type de bateau demande une expertise avancée car les caractéristiques sont uniques. Contrairement aux anciennes voiles, il fut décidé assez tôt dans le projet d’utiliser des voiles en membrane. Leur tenue de forme dans le temps et le poids sont bien meilleurs que ce qu’on obtient avec des voiles en Dacron ou en panneaux orientés (coupe Tri-Radial).

La membrane possède l’avantage d’une grande flexibilité : on ajoute des fibres là où c’est nécessaire, de façon optimisée par rapport au bateau et son gréement. Une première étude est réalisée sur le logiciel propriétaire iQ et des prédessins sont réalisés. Cela permet de définir les plages d’utilisation de chaque voile et d’affiner le dessin par rapport au programme du bateau. Le Yankee par exemple a été optimisé pour les allures portantes.

etude voiles super yacht iQ
etude voiles super yacht

Bien que le COVID ait affecté le planning du projet, le bateau était présent en Méditerranée au mois de mars pour pouvoir le mesurer. Heureusement il n’y avait qu’une faible brise pour mesurer l’étai de 45 mètres ! 

La séance de mesures s’accompagne également d’une vérification du gréement et de son système hydraulique de tension d’étai et de pataras. L’observation de tous les systèmes annexes à la grand-voile (chariots et patins, système de ris) permet de finaliser le dessin.

En ce qui concerne la production des voiles, les deux voiles d’avant n’ont pas posé de prolèmes malgré leur taille conséquente (350 et 450 m²). Le plancher de production Quantum Sails est parfaitement adapté pour traiter des voiles de ce type, avec une bande UV sur la chute et la bordure. La grand-voile a nécessité plus de travail et la crise sanitaire mondiale a impacté les transports. Une équipe spéciale s’est chargé de la fabrication de la voile à Palma.

voiles super yacht

La livraison des voiles a eut lieu à Naples, entre deux semaines de charter. Depuis St Tropez, cela impliquait 12 heures de route avec le camion plein à craquer. La première étape consistait à enlever les voiles existantes ce qui n’est pas une mince affaire. Les opérations nécessitent un vent nul et beaucoup de manutention. Un ponton flottant était utilisé pour débarquer les voiles mais même une par une il était à la limite de la flottaison…

Les nouvelles voiles étant plus légères, elle ont été montées à bord plus facilement. Le génois et le Yankee sont hissés de nuit, lorsque le vent est nul. Le thermique se levant très tôt dans le Golfe, il faudra aller se mettre à l’abri dans un mouillage pour gréer et hisser la grand-voile. Avec 15 mètres de long pour la bôme (un voilier de 50 pieds !), l’ajustement des chariots, des lattes et des ris demande plus de temps.     

C’est alors dans des conditions méditerranéennes idylliques que l’essai a lieu : ciel bleu, légère brise et mer plate. La fatigue laisse place au soulagement : les voiles tombent parfaitement et fonctionnent à merveille. Un vrai plaisir de pouvoir admirer le travail réalisé depuis le tender. Le taffetas gris des voiles membrane croisière a un rendu très chic, surtout sur un bateau de cette taille. 

La réduction de la friction et du poids de la GV permettent de la hisser sur un seul générateur au lieu de deux comme avant. Les propritétaires sont également très contents du gain en performance : la différence apportée par les voiles neuves et le réglage du gréement est importante ; un gain appréciable surtout dans les alizés des transats.

Un projet de voiles neuves pour un Superyacht demande des connaissances et une expérience de tous les systèmes connexes pour correctement dimensionner, dessiner et fabriquer les voiles. Les bons réglages du gréement sont indispensables, même sur un bateau principalement déstiné à la croisière. La simple logistique des voiles ne peut être négligée vu l'encombrement. L'essai en mer permet de valider tous les points clés du projet. 

Auteur

quantumsailsfrance

Des professionnels de la voile à votre écoute

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Abonnez-vous à la newsletter

>